License

Recherche de votre sujet par mots clés (ex: pédagogie active) OU Consulter les libellés au bas de la page, à gauche OU Consulter les 10 articles les plus populaires des 30 derniers jours, au bas de la page.

Rechercher les articles dans ce BLOGUE par mots-clés

Le texte du mois de MAI sélectionné par les lecteurs :

Sélection du message

Mes principes du magistral

dimanche 13 novembre 2016

Sur les étudiants et leurs choix

Prof. Dr. José Marcelo Freitas de Luna
Professor e Pesquisador do Mestrado e Doutorado em Educação - PPGE/Univali
Investigador do Centro de Estudos das Migrações e das Relações Interculturais – CEMRI/Universidade Aberta
Professor Visitante da Faculdade de Letras da Universidade de Coimbra

La fin de l'année est généralement marquée par des processus de sélection pour les établissements d'enseignement supérieur au Brésil. Les élèves, en particulier ceux qui sortent de l'école secondaire, cherchent la forme d’entrée dans une faculté ou une université qui leur convient, afin de faire le cours choisi. Ils deviennent tous des universitaires ; certains d'entre eux conscients et prêts à faire et garder d'autres choix tout au long de leurs formations qui signifient le plein développement de leurs capacités intellectuelles ! Je vais parler directement au sujet de ces étudiants et de quatre de leur choix, et parler indirectement à tous ceux qui m’écoutent.

Le premier choix est d'étudier dans une université. Les étudiants qui veulent cela font face à un espace différent de celui dans lequel ils ont été à l'école secondaire. Pour son environnement composé de ressources matérielles et humaines pour la recherche et le développement, l'institution universitaire est souvent recherchée par les étudiants qui souhaitent explorer, au cours de chaque journée de formation, ses bibliothèques, ses laboratoires, ses différents espaces de l'enseignement et de l'apprentissage et ses divers programmes scientifiques, artistiques, culturels et internationaux.

Le deuxième choix est d'avoir une vie académique à l'étranger. Encouragés par le marché du travail qui valorise, de plus en plus, les compétences linguistiques et la formation professionnelle multi / interculturelle, ces étudiants sont en franc processus de mobilité internationale. En vertu des accords interinstitutionnels et des programmes gouvernementaux tels que Science sans Frontières, ils choisissent de faire l'année à l'étranger comme une possibilité de développer une langue étrangère, d'établir des relations avec les étudiants et les professionnels du monde entier et, bien sûr, d'explorer l'institution étrangère comme un espace doté de ressources humaines et matérielles, qui leur assure un échange d'enseignement et d'apprentissage complémentaire à ceux de leur origine.

Le troisième choix est de rechercher et d'échanger des connaissances systématiquement. Bien que ne visant pas à l'enseignement professionnel / chercheur, ces étudiants ont la curiosité et la volonté de trouver des solutions aux problèmes locaux et mondiaux. L'une des expressions de cette attitude d'investigation est  leur participation aux programmes de recherche scientifique et à ceux de l'éducation tutorielle. Participer à l’iniciation scientifique sera bientôt immergé dans le monde scientifique, à travers ses invitations permanentes à la revue de la littérature, l'argumentation raisonnée et le traitement méthodologique des données. Pour les étudiants,rester dans le monde scientifique est assumer le devoir formidable d'interagir autour des idées et des projets avec leurs homologues locaux, nationaux et étrangers.

Le quatrième choix est lire et écrire. Tout en restant en appréciant la littérature en général et ses genres les plus divers, ces étudiants tentent ardemment de lire et d'écrire des articles scientifiques. Ils vont faire usage nécessairement de leurs propes projets de recherche en cours et de ceux de leurs enseignants, mentors et tuteurs afin de qualifier leur production. Ils participent à des événements tels que des visites techniques, séminaires et conférences au Brésil et à l'étranger, en plus de soumettre leurs articles à des magazines et des revues professionnelles. Ils essaient de développer leur intellect et leurs capacités scientifiques et celle de la société.

La fin de l'année est souvent marquée par des critiques de nos choix. Comme étudiant et professeur - durant plus de trente ans, j’exerce encore dans une université, avec des expériences académiques à l'étranger, basées sur la recherche et l'échange de connaissances, la lecture et l'écriture. Ce faisant, je recontre beaucoup d'étudiants. Certains d'entre eux m’inviteront, presque déjà en vacances, à contribuer au maintien de leurs choix. Je l'accepterai, et je les en remercierai !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire